La lavande

 

"Il suffit d'un bouquet de lavande pour qu'il vous soit parlé, et en un langage d'une étrange densité, de ces libertés essentielles qui sont le charme de ces hautes terres de Provence."

  Jean Giono

 

 

Venue de l'ouest du bassin méditerranéen, la lavande pousse en Provence depuis des siècles. Elle était déjà utilisée par les Romains pour conserver le linge et parfumer les bains. En Provence, la lavande fut utilisée dès le Moyen Âge, pour la composition de parfums et celle des médicaments, mais c'est à partir du XIX° siècle que la culture se développe.

Ce n’est qu’au XX° siècle qu’on a commencé à cultiver la lavande. Avant, on allait chercher la lavande sauvage dans les montagnes.

A Puimoisson, la lavande a été introduite dans l’agriculture en 1934. Ce fut le dernier village de la région à accepter de produire de la lavande car, jusqu’à cette date les paysans puimoissonnais se méfiaient de la lavande. Ils considéraient que ce n’était pas une culture. En 1934, il y eut un premier champ et puis la lavande se développa. C’est en 1956 que la lavande va faire la fortune de Puimoisson. Le prix de la lavande a grimpé en flèche. Le village s'est enrichi et nombreux sont ceux qui ont pu s'acheter des tracteurs.

Depuis, le prix a rebaissé un peu, mais jusqu’à une date récente, la lavande est quand même restée d’un rapport extrêmement important. Certains agriculteurs ne faisant pratiquement que ça. La lavande, aujourd’hui représente à peu près 50% de l’agriculture sur le plateau, un petit peu plus à Puimoisson qui est le dernier village à être gros producteur de lavande.
Tous les autres villages alentour, ont plus ou moins abandonné une grosse partie de la lavande pour revenir notamment à une céréaliculture.

 

Principales espèces

A l'état sauvage, il y a deux sortes de lavande : la lavande fine qui pousse en général dans des altitudes allant de 500 à 1400 m; et la lavande aspic qui pousse plus bas, entre 200 et 600m d'altitude.
A une altitude intermédiaire, où se situe Puimoisson, se côtoient les deux espèces ainsi que le lavandin.
La différence entre lavande et lavandin : le lavandin est un hybride naturel, il est issu du croisement entre la lavande fine et la lavande aspic, grâce notamment au butinage des abeilles qui transportent le pollen d'une plante à l'autre.
Comme tout hybride, le lavandin ne produit pas de graine et il faut faire des boutures.

 

Récoltes

La récolte se fait au moment de la floraison, c'est à dire du début du mois de juillet au mois de septembre, en effet, les fortes chaleurs favorisent la montée de l'essence dans les cellules sécrétives de la fleur.
Autrefois, la lavande se coupaient à la main. C’était essentiellement des espagnols qui venaient, en équipes, du début du mois de juillet, jusqu’à la fin du mois d'août pour couper la lavande.

Aujourd’hui, avec les machines, la lavande se coupe plus vite. Hors, pour le développement touristique, la lavande est un atout extraordinaire. C’est vrai que le paysage de lavande du plateau  est quelque chose de fabuleux quand on arrive sur le plateau de Valensole et qu'on emprunte la route de la lavande.

Distillation

 

La distillation est un procédé de séparation de substances liquides dont les températures d'ébullition sont différentes. Ce procédé est très anciens était déjà utilisé par les mésopotamiens.
Presque toute la production de lavande est distillée. Avec le développement de sa culture, les alambics ou distilleries ont évolué pour passer des alambics à feu nu aux alambics à vapeur et enfin aux caissons mobiles de distillation.

 

 

Usages multiples

La lavande a probablement servi en premier à parfumer le linge. Son usage en parfumerie s'est étendu ensuite à la parfumerie et aux détergents.

Mais, la lavande a aussi des propriétés médicinales : elle est antiseptique, désinfectante, bactéricide, calmante, antispasmodique.
Notamment, elle est anti venimeuse, en cas de morsure de vipère ou de piqûre de guêpe. Elle est aussi très efficace pour combattre les poux et les mites.
Elle a même des usages culinaires comme les glaces ou les crèmes.