Moustier Sainte Marie

 Moustier, qui ressemble à une crèche, est dominé par deux falaises entre lesquelles coule un torrent, le Riou. Elles sont reliées entre elles par une chaîne de fer forgé, longue de 227 mètres. Une étoile y est suspendue.

D'après la légende, c'est le chevalier de Blacas qui, prisonnier des Sarrasins lors des croisades, jura de tendre cette chaîne en hommage à la Vierge Marie, s'il était libéré.

Moustier est aussi célèbre grâce à ses faïences. D'après la tradition, le village doit ce savoir faire à un religieux italien, venu de Faênza, qui le communiqua à un potier local.

A la fin du XVIII° siècle, douze ateliers fonctionnait. Ils s'éteignirent peu à peu jusqu'en 1873.

Il fallut attendre 1925 pour que la tradition reprenne grâce à Marcel Provence.

Aujourd'hui, elle fait la richesse de Moustier. Elle est exportée dans le monde entier.

 

Sainte Croix sur Verdon

 

Sainte Croix, qui porte son nom d’après une église qui prétendait conserver une relique de la Vraie Croix, se situe sur un promontoire rocheux qui domina jusqu'en 1973 une vallée traversée par le Verdon.

Maintenant, le village domine un lac qui porte son nom, non loin du barrage qui fut construit à l'entrée des basses gorge du Verdon.

Le village qui était en voie de désertification à la fin des années soixante, a pris un nouvel élan grâce au lac et à l'afflut des touristes.

 

Bauduen

Adossé à une falaise, les pieds dans l'eau du Lac de Sainte-Croix, ce village aux rues étroites et
aux escaliers pavés a conservé son authenticité et son caractère médiéval.
Le village, situé dans le département du Var, est inclus dans le Parc Naturel du Verdon.

Comme Sainte Croix, ce village à vocation agricole, était en voie de désertification dans les années soixante et doit son renouveau à sa situation exceptionnelle au bord du lac de sainte Croix.

 

Les Salles sur Verdon

Les Salles sur Verdon est situé dans le département du Var.

 Le village a la particularité d’avoir été engloutie sous les eaux du lac artificiel de Sainte-Croix au début des années 1970.

Les Salles sur Verdon a été condamné par la construction du barrage qui a donné naissance au lac de Sainte-Croix.

Les habitants ont dû quitter leur cadre de vie, changer d'existence. Le village a été détruit maison après maison, pierre par pierre. le cimetière a été déménagé. L'église a été dynamitée le 5 mars 1974 après que les derniers habitant aient été évacués par les gendarmes le 1er mars 1974. 

Ces événements  ont profondément marqué le village.

Le village nouveau a été officiellement inauguré le 22 janvier 1977.

On a conservé les cloches de la vieille église et elles sont maintenant dans le clocher de l'église moderne au centre du village.

On a également sauvé des pierres provenant des trois lavoirs et d'une fontaine de l'ancien village, et l'intégralité de la fontaine qui se trouvait sur la place. Ceci a permis de reconstituer à l'identique cette fontaine, et de fabriquer deux lavoirs qui s'inspirent de ceux qui existaient dans l'ancien village.

 

Aiguines

En occitan, le mot "aigue" signifie "eau" et le suffixe "in" est diminutif : "Aiguines" se traduit donc en français par "petites eaux" : un lieu où il y a des petites sources.

Le village, au pied du Grand Margès (1577 m) surplombe le lac de Sainte Croix et domine l'accès aux Gorges du Verdon. C'est à Aiguines que commence la route de la rive gauche.

Le territoire communal vaste a plusieurs lieux géographiques remarquables : le Grand Canyon du Verdon, la source de Vaumale, le lac de Sainte Croix et la montagne du Grand Margès.

Les 3/5 ème du territoire sont occupés par le camp militaire de Canjuers.

La commune est intégrée dans le parc naturel régional du Verdon. 

 

Le lac de sainte Croix vu d'Aiguines
Le lac de sainte Croix vu d'Aiguines